webleads-tracker

Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)

 

Le RGPD est une directive européenne visant à renforcer la protection des données et à responsabiliser les professionnels. Il renforce les principes de la loi informatique et libertés, en vigueur depuis 1978 et accroît les droits des citoyens en leur offrant une meilleure maîtrise de leurs informations.

L’entrée en vigueur du RGPD est fixée au 25 mai 2018 avec, à la clé, de nouvelles obligations et un renforcement important des sanctions encourues.

 

Les impacts pour l'entreprise et l'ERP

Les principaux impacts de l'entrée en vigueur du RGPD pour les entreprises portent sur les procédures de collecte, de stockage, de manipulation et de transmission des informations personnelles ainsi que sur la désignation d'un délégué à la protection des données (DPO)au sein de l'entreprise.

Même si l'impact sur l'ERP est réduit, il n'en est pas moins réel.  Aussi, les fonctionnalités suivantes seront disponibles à partir de la version Codial 12.00R06 disponible en avril 2018 :

 

  •  Sécurisation des informations 
    Accès à Codial par un mot de passe utilisateur crypté dans la base de données avec renouvellement forcé de ce mot de passe tous les 3 mois.
  • Conformité du contenu
    Un message d’avertissement sera affiché sur les champs commentaires ou observations des fiches tiers et contacts afin de rappeler à l’utilisateur son obligation de respecter la loi en matière de contenu qui ne doit en aucun cas être discriminatoire, diffamatoire ou injurieux.
  • Droit d’accès à l’information
    A la demande d’un tiers, il sera possible d’exporter depuis une fiche prospect, client ou contact l’ensemble des informations enregistrées dans Codial le concernant. Ces informations seront fournies sous forme de fichier CSV exploitable sans application dédiée. Cette action sera mémorisée et horodatée.
  • Droit à l’oubli
    Sur demande de l’intéressé, l’ensemble des données enregistrées dans Codial dans sa fiche prospect, client ou contact pourront être effacées. Cette action sera mémorisée et horodatée.

 

Les sanctions encourues

Les sanctions financières peuvent s’élever à 10 ou 20 millions d’euros, ou à 2 à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial de l’entreprise, le montant le plus élevé étant retenu.